Retour sur le SEO Campus 2014

7 Commentaires

Comme tous les ans, le monde du SEO francophone s’est retrouvé à l’Usine, à Saint-Denis, pour échanger sur les nouveautés de nos amis, les moteurs. Deux jours riches en conférence.

Jour 1 : de Hummingbird à Google+

La journée commence par un discours un peu inquiétant de Philippe Yonnet, président du SEO Camp, qui recherche désespérément de nouvelles têtes et de nouvelles énergies pour continuer l’association. De nombreuses personnes ont répondu présent, plus tard au cours des deux jours. Il est trop tôt pour dire si l’association est sauvée, mais n’hésitez pas à participer si vous vous intéressez au monde du SEO.

Je fais partie de la 1ère table ronde au côté de Renaud Joly, Olivier Andrieu, Laurent Bourelly et Philippe Yonnet. Ce premier débat autour des mythes du SEO montre non seulement que les différences de point de vue existent, mais surtout que la formulation des questions est une tâche bien difficile. Quelques exemples :

  • Le taux de rebond influe-t-il sur les SERP? Non, mais le taux de retour vers Google (aussi appelé pogosticking) est un véritable enjeu.
  • Google sait-il bien indexer le flash? Oui, Google arrive bien à comprendre ce qu’il se passe au sein des fichiers Flash, mais il les défavorise lors du classement. De l’importance de bien distinguer indexation et positionnement…

Je reste sur scène pour enchaîner après la pause avec une présentation sur Google Hummingbird, en compagnie d’Anthony Sigogne. Voici les slides :


Au même moment, Synodiance présente les dernières nouveautés sur les données structurées : complémentaire à notre présentation sur Hummingbird.

Après la pause déjeuner, les frères Peyronnet nous faisaient un point sur l’avancement de leur projet webspam. Les exemples donnés datent d’il y a de nombreuses années et le webspam change de visage presque tous les mois. Une mise à jour des critères grâce à leur étude pourrait donc être bien utile… à condition que la notion de webspam soit bien comprise par tous.

Ensuite, direction Mathieu Tournade (Yakamama) pour Google+ . Il nous présente l’étendue du système : des Hangout on air aux communautés en passant par les événements. Quelques outils sympas à noter :

  • Allmyplus qui permet d’avoir des stats sur ces interactions avec Google+
  • Sur Gmail, les posts Google+ des gens qui vous écrivent peuvent apparaître dans la colonne de droite : cela peut donner une véritable visibilité

Dans l’autre salle, on parle refonte de site internet. Voici les slides :


La journée se termine par un petit apéro sous le soleil et la pollution parisienne : que demander de plus?

Jour 2 : Google, du linking et du black-hat

La journée commence par une présentation, précise et intéressante de Zineb Ait Bahajji de chez Google sur les site mobiles. Quelques conseils donc:

  • Google arrive très bien à comprendre votre site en version mobile que vous utilisiez du responsive design, du dynamic serving ou un site mobile. Le responsive design est conseillé, car plus adaptif, mais cela dépend des besoins de l’entreprise.
  • Attention à ne pas abuser avec le responsive design pour cacher du texte
  • Attention aux mauvaises redirections et aux mauvaises expériences utilisateur. Il n’est pas interdit que la prochaine grosse pénalité soit liée au mobile…
  • Ne surtout pas bloquer les .css et .js dans le robots.txt : cela empêche Google de comprendre la version mobile de votre site.
  • Utilisez PageSpeed Insights : mine d’information, notamment pour votre version mobile
  • Leroy Merlin est un bon exemple d’intégration
  • L’indexation des applications directement dans les SERP, déjà présente en bêta aux États-Unis, devrait arriver en France prochainement
  • Autre arrivée prochaine probable : une vraie différence de classement entre mobile et version desktop

Dans l’autre salle, Olivier de Segonzac parle du content marketing et énonce 10 règles très pertinentes. Les voici :

  1. Définir des objectifs
  2. Construire un ecosystème gagnant
  3. Accélérer les process/Automatiser
  4. La cible est votre nom de domaine
  5. Embauchez un créatif/journaliste/pubeur
  6. Repérez et analysez les opé qui ont bien marché
  7. Trouver le bon angle et bon sujet
  8. Créer l’événement
  9. Donner de la visibilité à ses contenus
  10. Er dernière règle : il n’y a pas de règle, soyez inventifs !!!

Retour vers le mobile avec Matthias Dugué, quelques points à retenir :

  • Utilisez le RESS : mélange de Responsive Design et de Dynamic Serving, notamment pour les medias
  • Oubliez la navigation en Ajax avec des fragments. Utilisez l’History API du HTML5 encore sous-utilisé.
  • Pensez à enlever sur mobiles les liens vers des ressources qu’on ne pourra pas charger.

Parallèlement, Olivier Andrieu nous parle des techniques de netlinking. Pensez donc infographies, vidéos, témoignages… Faites en sorte que votre contenu soit repris. Et si c’est le cas, pensez à demander un lien…

Après la pause, Vincent Courson, de l’équipe Google Search Quality à Dublin. Après un rappel sur les évolutions de l’année sur Google Webmaster Tools et la communication sur les pénalités manuelles. Vincent annonce que l’équipe lance (enfin) un blog dédié sur le Search pour les webmasters français. Ensuite, viennent les traditionnelles questions : pas mal de questions sur le scraping et le vol de contenu. Google a encore des progrès à faire sur ce point. Je mentionne aussi les problèmes de qualité assez évidents que posent des requêtes comme comparateur mutuelle où une partie des sites qui rankent n’ont que peu de valeur ajoutée pour l’utilisateur.

Ensuite, André Alpar, célèbre SEO en Allemagne, nous présente quelques astuces sur le SEO pour les sites multilingues ou mutli-pays. J’ai notamment retenu que la balise hreflang fonctionnait comme une sorte de rechercher-remplacer et permettait donc de ranker bien plus facilement sur les moteurs locaux. Parfois, la version en cache est celle du site principal, même si le site présenté dans les SERP est le site local.

Et je termine par une image sympa où on voit deux Googlers et deux black-hat. Cette année fut l’année du selfie. Il ne reste plus qu’à espérer que l’année prochaine ne soit pas l’année du twerking…

Selfie avec Yakamama entre 2 Googlers et 2 Black-Hat SEO

Selfie d’Erlé Alberton (@cubilizer) entre 2 Googlers et 2 Black-Hat SEO

Et, enfin, je ne peux que terminer par un grand grand merci à tous les organisateurs du SEO Campus. Rappel : tout le monde est bénévole dans l’association et tous ont, parallèlement, un vrai travail. Fans de SEO? Engagez-vous dans le SEO Camp !

 Autres comptes-rendus

7 Commentaires
  1. Je ne connaissais pas du tout Allmyplus !

    Merci pour la découverte du week-end.

  2. Répondre

    Merci pour le compte rendu 2 jours de SEO dans une bonne ambiance espérons que l’association continu.
    merci également pour vos conférences j’espère qu’en 2015 il y aura un nouveau concept ca serait sympa de changer un peu le style du Seo campus.

    A+
    Fabien

  3. Répondre

    Finalement les réactions sont focalisées sur l’association. L’asso n’en sera que ravie de voir de nouveaux adhérents actifs et qui souhaitent s’y investir.

    Merci Sébastien pour tes interventions dans les tables rondes et conférences (et d’avoir transféré le micros au public durant la conférence SEO et journalisme).

    Pour revenir sur Colibri (oui le nom anglophone est plus risqué à écrire), finalement c’est juste Google qui s’est dit qu’un texte, une page, un site était pertinent selon son contexte et que pour cela il devait mettre en place des concepts pour améliorer sa compréhension ? C’est bien ça ? Pour les SEO cela implique essentiellement de faire du contenu de qualité, intéressant et répondant aux questions des internautes… finalement les FAQ n’ont jamais été autant d’actualité que depuis le lancement de Colibri 🙂

  4. Répondre

    Les thèses de Frederic Kaplan et du « capitalisme linguistique » était déjà très en avance 🙂

  5. Répondre

    Le seocampus 2014 a tenu toutes ses promesses, des intervenants de très haut vol, une ambiance remarquable…

    Pour ce qui est de l’association, en tant de SEO chez Orange et comme le dit mon président il est essentiel, pour moi, de m’engager dans la continuité de cette excellente initiative française.

    Nous en reparlerons très bientôt c’est certain. Merci Sébastien j’ai apprécié nos échanges.

    @cubilizer

    PS: Merci pour avoir partagé mon selfie dans ton article.

    • Stéphane Richard
    • 17 mars 2014
    Répondre

    Je ne pensais pas que le SEO campus était le fruit d’une association! Cela pourrait être intéressant de faire parti d’une telle association, ne serait-ce que pour échanger ses expériences et s’améliorer dans le domaine du SEO! Je vais réfléchir sur la question et pourquoi ne pas prendre contact avec l’association, ce type de rendez vous peut être très pertinent.
    Merci pour ce récapitulatif!

  6. Pingback: Mon compte rendu SEOCampus 2014 et les slides des conférences – Partie II |Miss SEO Girl

Laissez un commentaire

Qui sommes-nous ?

Woptimo est une agence de conseil webmarketing : SEO, AdWords et webanalytics.

Voir plus sur notre blog

Voir tous les articles